Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BIENVENUE CHEZ SYLVIE DE BATZ

BIENVENUE CHEZ SYLVIE DE BATZ

Beaucoup d'astuces et de conseils pour la vie de tous les jours !

NOS ADOS ?

  Liste enfants

 

bonjour-magic-4556746904.gif

1 - LUI REDONNER CONFIANCE


 

Il redoute les épreuves et les fuit parfois par crainte de l'échec ? Pour l'aider à reprendre confiance en lui, sachez adopter la bonne attitude.

fourrage 050

      CONSEILS

barre-149.gif

  • Soutenez-le dans les épreuves "la prochaine fois, tu y arriveras". Et dans ce qu'il entreprend, valorisez l'effort qu'il a fourni plutôt que le résultat. S'il est découragé par un échec, encouragez-le à recommencer.


  • Renforcez son estime en lui demandant d'écrire tout ce qu'il a réalisé cette semaine. Ensuite analysez ensemble ce qu'il a réussi ou râté. Ainsi, il pourra se rendre compte qu'il se focalise toujours sur ses échecs, jamais sur ses réussites.


  • L'aimez sans condition "de toute façon, on t'aime", c'est la meilleure attitude en tant que parents. C'est la base du renforcement de l'estime de soi.Bien sûr, vous pouvez quand même le critiquer. Mais attention : en faisant  toujours bien la différence entre ses actes et sa personne. Par exemple :

"il a de mauvais résultats scolaire", et non "il est nul!", nuances !


  • Bannir les remontrances devant les autres. Sachez que c'est une blessure

terrible pour un ado qui n'a pas confiance en lui. Réservez vos remarques

à l'intimité et surtout, ne le critiquez jamais devant ses copains.


  • Sachez voir ce qu'il fait de bien et dites-le-lui : au foot, en anglais ou à la guitare etc...En tant que parent, on est souvent tenté de se focaliser sur les domaines où l'ado doit progresser. Dommage !


  • A son âge, étions-nous sûrs de nous? Il est bon qu'un jeune sache que

       les adultes aussi ont eu des doutes et des faiblesses à l'adolescence. Et

       qu'ils ont appris à les surmonter. Idée encourageante pour lui : il         comprend qu'en grandissant, on prend confiance en soi.

 

  • "Tu n'es pas d'accord, c'est ton droit." Pour construire son identité et 

renforcer sa confiance en lui, un ado a besoin de sentir que ses parents

acceptent qu'il ne pense pas comme eux, qu'il est différent. C'est donner

de la valeur à ses jugements que de reconnaître qu'il a le droit d'avoir une 

opinion personnelle, même si vous ne la partagez pas.

 

 

2 - Attention aux mots qui font mal

 

 barre-2

On peut faire des reproches justifiés à un ado à condition de

ne pas le rabaisser ou le culpabiliser

 

  • Certaines paroles dites sur le coup de la colère ou en pensant bien 

faire peuvent faire mal à un ado. Les parents veulent qu'il travaille mieux, qu'il soit plus obéissant... Mais leurs piques risquent d'avoir l'effet inverse et le rabaisser, alors que, pour grandir, il a besoin d'être valorisé. Comment faire passer le message ? 


  • " TON FRERE EST PLUS INTELLIGENT QUE TOI"


Jugeant qu'il ne fournit pas assez d'efforts, on s'imagine que faire des comparaisons va le stimuler. C'est une erreur.


Ce qu'il entend : "Tu es nul, on t'aime moins que ton frère."

Avec cette mauvaise image, il va s'installer dans l'échec.Evitez les comparaisons. Un ado veut être reconnu pour lui-même.

Ce qu'il faudrait dire : "Tu en as les moyens, tu peux y arriver."Et surtout, valorisez-le au quotidien. Une bonne note, un service rendu... N'attendez pas la réussite au brevet ou au bac pour le féliciter.


  • "Tu es vraiment gros"


On pense qu'il va en prendre conscience, moins manger et faire plus de sport...


Ce qu'il entend : "Je ne t'aime pas, tu seras toujours gros."

Blessé, il va chercher à compenser...par la nourriture.Attention aussi à l'humour qui a pour effet de dévaloriser.

Ce qu'il faudrait dire : "Je te propose de t'accompagner chez un spécialiste.Qu'en dis-tu? "

Apprenez-lui également à s'aimer, à s'estimer.

 

  • "Après tout ce que j'ai fait pour toi


On exprime ainsi notre peine quand il ne travaille pas ou accumule les bêtises.


 Ce qu'il entend : "Tu ne mérites pas ce qu'on fait pour toi."

Ce chantage affectif ne fera que le culpabiliser et rien de plus.

Ce qu'il faudrait dire : "J'aimerais que tu te rendes compte de la situation."

Parlez-en avec lui, mais en mettant de côté votre ressentiment.


 

  • "Tu vas voir la punition que ton père va te donner."


Il a fait une grosse bêtise et là, il a dépassé les bornes. Il fautabsolument marquer le coup.

Ce qu'il entend : "Je n'ai pas d'autorité sur toi.Je ne peux pas faire face."

Votre image de parent est discréditée!

Ce qu'il faudrait dire : "On ne peut plus discuter. J'aimerais qu'on en parle."

Rappelez-lui les limites et, s'il les a franchies, sévissez de façon adaptée.


  • "Fais ce que tu veux"


Il veut quitter le lycée, choisit une orientation peu raisonnable... Pour sorti d'une crise, la tentation est grande de céder et de dire "à toi de choisir".

Ce qu'il entend : "Débrouille-toi.Je ne m'occupe plus de toi."

Il se sentira abandonné, se démotivera et aura l'impression de ne jamais satisfaire les attentes de ses parents.

Ce qu'il faudrait dire : "Ce que tu veux faire ne me paraît pas réaliste. Je préfère que tu y réfléchisses encore." Un ado à besoin d'expérimenter par lui-même et, en même temps, de sentir qu'il peut compter sur ses parents!

 

 

(imagesBlogs.free.fr)-135

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

annieL 22/11/2012 07:43


Bonjour, bonne journée, interessant ton article

sylviedebatz 22/11/2012 15:02



merci bonne journée à toi aussi. Amicalement Sylvie