Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BIENVENUE CHEZ SYLVIE DE BATZ

BIENVENUE CHEZ SYLVIE DE BATZ

Beaucoup d'astuces et de conseils pour la vie de tous les jours !

La phobie scolaire

Liste enfants

cgrdqv8x.gif

LA PHOBIE SCOLAIRE

fourrage-043.JPG

Mon fils âgé aujourd'hui de 15 1/2 ans est déscolarisé depuis deux ans. J'ai

tout essayé pour le ramener à la raison, la douceur, les menaces, les colères

etc.. mais rien à faire, mon fils a toujours refuser d'aller au collège. Il s'enfermait dans sa chambre, fuguait alors j'ai fini par baisser les bras.

Mais que cache cette situation qui rend un mal être général pour toute la famille. 

Il s'enferme toute la journée dans sa chambre, ne voit plus ses copains et il est complète déconnecté de la vie de tous les jours. Dort le jour et joue sur l'ordi la nuit, ne prend plus ses repas en famille...Malgré la visite régulière de son éducatrice, la situation ne change pas. Je crains à la longue à une dépression, d'autant plus qu'il a une image négative sur lui-même.

Au début, j'ai cru à de la paresse, mais le mal est plus profond. Tout à commencé lorsque les disputes avec mon mari étaient quotidienne ce qui a entraîné un divorce douloureux. Cette situation pénible l'a renforcé à rester près de moi à la maison. Il était toujours anxieux, inquiet, me téléphonait si je m'absentais trop longtemps pour lui de la maison...

Dans tous les cas, repliés à la maison, les enfants phobiques sont souvent tyranniques. Une tyrannie à la mesure de l'angoisse qui les tenailles. C'est en celà qu'aujourd'hui on parle de maladie concernant la phobie scolaire mais elle n'est pas encore reconnue.

 Pourtant elle touche environ 3% des enfants, avec la suppression des classes de soutien, leur nombre a explosé. Même s'il s'agit essentiellement de cas de décrochage scolaire, la pédopsychiatre encourage les parents à effectuer un travail thérapeutique d'accompagnement. Et plus dans les situations d'anxiété importante, car la "phobie scolaire est liée à l'enfant, qui déplace sur l'école ses difficultés psychologiques".

Dès l'âge de ses 16 ans, je l'accompagnerai à la mission locale où il sera pris en charge pour une période de 3 mois environ pour savoir vers quel métier se diriger, mettre en valeur ses acquis et reprendre confiance en lui. Des mini stages en entreprise lui seront proposés pour lui permettre de rentrer dans la vie active petit à petit. Alors j'espère de tout mon coeur que ce ne sera pas un échec.

 

barre-113



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Citoyenneceleste 11/08/2014 11:35

Bonjour,
Je ne sais pas où en est votre fils aujourd'hui, j'ai moi-même fait une phobie scolaire en 2009 lors de mon entrée au lycée. Aujourd'hui je m'en suis sortie. J'ai 20 ans, et une nouvelle vie commence pour moi.